seconde


seconde

1. secondesecond (III) seconde 2. seconde [ s(ə)gɔ̃d ] n. f.
• 1671; du lat. minutum secundum, proprt « partie menue résultant de la seconde division de l'heure ou du degré »
1Soixantième partie de la minute; unité fondamentale de temps égale à 1/86184 de jour sidéral, définie à partir de la période d'une radiation du césium 133 (symb. s). « La SECONDE est la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133 » (13e Conférence génér. des Poids et Mesures, 1967). Il y a 3 600 secondes dans une heure. Aller à la vitesse de trois mètres par seconde. L'aiguille des secondes. trotteuse. « Trois mille six cents fois par heure, la Seconde chuchote : Souviens-toi ! » (Baudelaire).
Temps très bref. 2. instant. « Une seconde encore, et la barricade était prise » (Hugo). Dans une seconde : tout de suite, aussitôt. En une, deux secondes : très vite. En une fraction de seconde : très rapidement. Une seconde ! attendez un instant. « Il dit qu'il voulait bien entrer une seconde. — Une seconde, mon vieux, pas plus » (Courteline).
Moment précis. À la seconde où il la vit.
2Géom. Unité de mesure d'angle plan égale au 1/60 de la minute, au 1/3 600 du degré (symb. "). Cercle gradué en degrés, minutes et secondes.

seconde nom féminin Deuxième catégorie dans certains moyens de transport en commun (train, bateau), moins chère que la première ; billet de cette classe. Seconde vitesse d'une automobile. La deuxième des cinq positions fondamentales de la danse académique. Classe qui précède la 1re et correspond à la cinquième année de l'enseignement secondaire. Intervalle de deux degrés dans l'échelle diatonique. (La seconde est mineure quand ces degrés sont distants d'un demi-ton et majeure quand ils le sont d'un ton.) ● seconde nom féminin (latin médiéval minuta secunda, minute, qui vient au second rang) Unité SI de mesure du temps (symbole s) équivalant à la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133. Moment très court : Une seconde, et je suis à vous. Unité de mesure d'angle ou d'arc (symbole ″) équivalant à la soixantième partie d'une minute. ● seconde (difficultés) nom féminin (latin médiéval minuta secunda, minute, qui vient au second rang) Prononciation second. Orthographe Le symbole de la seconde, unité de mesure de temps, est s, sans point abréviatif : 2 h 34 min 40 s ; le symbole de la seconde d'angle, unité de mesure d'angle plan, est. « Le signe » est souvent employé comme symbole de l'unité de temps dans la presse sportive. Cette écriture n'est pas admise dans l'usage scientifique et technique. ● seconde (synonymes) nom féminin (latin médiéval minuta secunda, minute, qui vient au second rang) Moment très court
Synonymes :
second, seconde adjectif et nom (latin secundus) Qui vient après le premier dans une succession, un ensemble ordonné, une classification : Le second volume paraîtra dans six mois. Monter au second (étage). Se dit de la deuxième division d'un ouvrage : Chapitre second. Qui n'est pas premier dans sa catégorie : Un homme politique de second plan. Qui est tout à fait semblable ou comparable à quelqu'un ou à quelque chose d'autre, qui en apparaît comme un nouvel exemple, une nouvelle forme : Être une seconde mère pour un orphelin. Se dit de quelqu'un qui, dans une composition vocale ou instrumentale, exécute la plus basse des parties destinées à sa voix ou à son instrument (par exemple second violon). Se dit d'une lettre portant en haut et à droite deux petits accents (″). ● second, seconde (difficultés) adjectif et nom (latin secundus) Emploi Il est d'usage d'employer deuxième lorsque l'on peut compter deux éléments ou davantage, second lorsque le compte ou l'énumération s'arrête à deux (Françoise est le second enfant de Pierre implique que Pierre n'a eu que deux enfants ; Françoise est le deuxième enfant de Pierre implique qu'il a eu au moins deux enfants). Mais cette distinction n'est pas toujours observée. Dans certaines locutions, l'emploi de second est plus fréquent que celui de deuxième : en second lieu est plus employé que en deuxième lieu (même si l'énumération se poursuit : en second lieu, il faut surveiller le parc et, en troisième lieu, il faut entretenir les pelouses) ; de seconde main est plus employé que de deuxième main (l'ouvrage n'est qu'une compilation d'informations de seconde, voire de troisième main). En emploi substantif, c'est second qui est employé, notamment pour désigner le niveau d'études, le palier de vitesse, le niveau de commandement : Marie est en seconde (et non en deuxième, bien que l'enseignement secondaire comporte sept classes) ; passe en seconde pour monter la côte ; le commandant en second est le capitaine Fistot. Orthographe L'abréviation usuelle de deuxième est 2e ; celle de second, seconde est 2nd, 2nde. ● second, seconde (expressions) adjectif et nom (latin secundus) État second, dans un état anormal, où l'on cesse d'avoir la pleine conscience de ses actes ; trouble transitoire de la conscience caractérisé par la survenue d'une activité psychomotrice coordonnée apparaissant comme bizarre ou paradoxale. (Il est toujours suivi d'amnésie.) Second capitaine ou second (nom masculin), capitaine au second rang d'un navire de commerce. ● second, seconde (synonymes) adjectif et nom (latin secundus) Qui vient après le premier dans une succession, un ensemble...
Synonymes :
- deuxième
Qui n'est pas premier dans sa catégorie
Synonymes :
- inférieur
Contraires :
Qui est tout à fait semblable ou comparable à quelqu'un...
Synonymes :

seconde
n. f.
d1./d Soixantième partie de la minute; unité fondamentale de temps (de symbole s), égale à la 86 400e partie du jour solaire moyen et définie légalement comme "la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133".
|| Par ext. Laps de temps très court. Je reviens dans une seconde, à l'instant.
d2./d GEOM Soixantième partie de la minute d'angle, 3 600e partie du degré (symbole: '').

⇒SECONDE, subst. fém.
I. — [Désigne un espace de temps]
A. — MÉTROL. Unité de temps égale à la soixantième partie de la minute (abrév. s, sec., ``). Dans le monde, une naissance par seconde, soixante par minute (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p. 969). V. fraction B 1 a ex. de Goldschmidt, heure I A rem. ex. de Romains, minute1 I A 1 ex. de Romains:
La seconde atomique est définie depuis 1967, comme la « durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133 » (...). C'est très sensiblement la 86 400ème partie du jour solaire moyen et la 86 164ème partie du jour sidéral.
MATHIEU-KASTLER Phys. 1983.
SYNT. Dixième, centième, millième de seconde; fraction, quart de seconde; dizaine de seconde; vitesse de x mètres par seconde (m/s), de x kilomètres par seconde (km/s); accélération de x mètres par seconde carrée (m/s2); x périodes/ vibrations par seconde; concurrent qui réalise un temps de x heures y minutes z secondes; photographier au soixantième de seconde; temps mesuré à la seconde près; aiguille qui marque les secondes; aiguille des secondes.
Rem. 1. V. également infra B 1 syntagmes. 2. Le mot est souvent sous-entendu: 5 minutes 15 [secondes].
Montre à seconde. Montre à aiguille qui marque les secondes. Dans les montres à secondes, on distingue, selon la disposition des cadrans, les montres à seconde excentrique et à seconde au centre, celles à seconde trotteuse et à seconde morte, dans lesquelles l'aiguille fait un pas en avant puis s'arrête, enfin celles qui indiquent des fractions de seconde (BASSERMANN-JORDAN, Montres, horl. et pend., 1964, p. 196).
Seconde (sautante). Aiguille qui marque les secondes. (Dict. XIXe et XXe s.).
B. — P. ext. Très petit espace de temps. Synon. instant, minute. L'amour, cette première vue qui fait deux êtres amoureux, ce coup de foudre qui en une seconde affole deux êtres l'un de l'autre (GONCOURT, Journal, 1889, p. 954). L'angoisse de la culpabilité est agréable (...) comme nous est agréable la légère douleur que nous nous donnons en tapotant une dent sensible, parce qu'elle dénoue pour une seconde un malaise irritant de continuité sourde (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 705).
SYNT. S'arrêter, attendre, durer, hésiter, se recueillir, réfléchir, rester (immobile), se taire une/quelques seconde(s); ne rester qu'une/que quelques seconde(s); ne pas avoir une seconde à perdre; ne pas attendre une seconde de plus; sans attendre, sans perdre une seconde; c'est l'affaire d'une/de quelques seconde(s) (à peine); à quelques secondes d'intervalle; après quelques secondes; au bout d'une/de quelques seconde(s); dans une/quelques seconde(s); pendant une (petite) seconde/plusieurs secondes/de longues secondes; une/quelques seconde(s) plus tôt, plus tard; la seconde d'après; (dans, durant, en, pendant) l'espace d'une seconde.
P. ell. [Dans une conversation] Une seconde! Accordez-moi, attendez un très petit espace de temps. Une seconde!... On vient! (ROSTAND, Cyrano, 1898, III, 6, p. 133). — Jos-Mari est là? — Une seconde, madame, je vais voir (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p. 193).
[Dans un cont. nég., dans une tournure nég., sert à renforcer la nég.; la valeur strictement temp. s'efface] Ne pas admettre, ne pas croire, ne pas douter une seconde (de qqc./que). Jamais, jamais une seule seconde je ne t'ai voulu du mal (MONTHERL., Exil, 1929, I, 3, p. 33). Que l'innocence en soit réduite à vivre bossue, je me refuse à considérer une seule seconde cette hypothèse (CAMUS, Chute, 1956, p. 1529).
Très petit espace de temps considéré par rapport à ce qui le caractérise. Une/quelque(s) seconde(s) d'affolement, de bonheur, d'hésitation, de gêne, de silence, de réflexion, de surprise. Je goûtai, comme mon dernier moment, une suprême seconde de campagne, de verdure. Je me donnai encore une seconde pour ne pas penser, pour être heureux (GIRAUDOUX, Simon, 1926, p. 184). Une seconde d'intuition vaut des mois d'analyse laborieuse et de patiente synthèse discursive (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 50). V. minute1 I A 1 ex. de Dumas père.
P. exagér. Espace de temps d'une durée indéterminée mais paraissant très court. Nous (...) passons avec le flot de nos contemporains. Notre existence, la leur, ne sont qu'une seconde d'un geste plus général qui nous échappe (BARRÈS, Déracinés, 1897, p. 508). Plusieurs vies d'homme bout à bout ne forment qu'une seconde dans l'histoire d'une pensée de la nature (MAETERL., Vie abeilles, 1901, p. 292).
C. — Loc. adv.
1. À la même seconde, dans la même seconde. En même temps. Deux bergeronnettes (...) volaient toujours l'une avec l'autre, s'élevant, se posant à la même seconde, séparées par le même espace (GIRAUDOUX, Suzanne, 1921, p. 77). Elle (...) prit ses deux mains, inclina doucement la joue... et dans la même seconde il sentit à son poignet (...) la morsure aiguë des dents (BERNANOS, Soleil Satan, 1926, p. 99).
2. À la dernière seconde. Au dernier moment. J'attendrai jusqu'à la dernière seconde que vous soyez mariée, car je ne veux pas perdre l'ombre d'une de ces chances inattendues que nous garde quelquefois le hasard (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 181).
3. À la seconde (même) (rare). Aussitôt, sur-le-champ. Tâche d'être impavide et prêt à la seconde! Aussitôt servi je te la passe! Et hop! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 589). Un geste instinctif me fit reculer sous le couvert des arbres, comme si j'avais senti à la seconde même qu'il était surtout important de n'être pas vu (GRACQ, Syrtes, 1951, p. 76).
4. À chaque seconde, à toute seconde (vieilli). Très souvent, continuellement, sans interruption. Il riait (...) comme on rit quand tout siffle et ronfle dans l'air, et qu'à chaque seconde à droite et à gauche quelqu'un s'affaisse dans les rangs (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 219). Tout ce qu'il dit, tout ce qu'il fait, tout ce qu'il pense me porte sur les nerfs. Il m'exaspère à toute seconde par sa sottise (MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, M. Parent, 1886, p. 605).
5. Dans la seconde (rare). Aussitôt, sur-le-champ. Raboliot souleva son fusil, et, dans la seconde, tira (GENEVOIX, Raboliot, 1925, p. 253). Quitte cette maison dans la seconde, ou jamais je n'y reviendrai (GIRAUDOUX, Ondine, 1939, I, 6, p. 50).
6. Dans une seconde. Bientôt, d'une manière imminente. Père a dit qu'il allait descendre dans une seconde (H. BATAILLE, Maman Colibri, 1904, I, 2, p. 5).
7. De seconde en seconde
a) À intervalles réguliers et très rapprochés. La modulation d'une goutte d'eau qui, de seconde en seconde, tombait du robinet avec un son cristallin (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 115).
b) Progressivement à mesure que le temps passe. Le vent du sud brûlait la peau (...). De seconde en seconde augmentait la soif de la terre torturée (MAURIAC, Genitrix, 1923, p. 363).
8. D'une seconde à l'autre
a) Rare. En très peu de temps, très rapidement. Il recommençait à défaillir, sautant, d'une seconde à l'autre, de l'espoir le plus insensé aux transes les plus folles (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 276).
b) Bientôt, d'une manière imminente. Jeter à l'eau un engin qui, d'une seconde à l'autre, peut éclater (MAURIAC, Th. Desqueyroux, 1927, p. 270).
9. Rare. Seconde par seconde, seconde après seconde. Continuellement, sans interruption. Son moteur droit (...) flambait (...). L'avion baissait, seconde par seconde (MALRAUX, Espoir, 1937, p. 792). Le sifflement incessant des grains du sable dont le vent, seconde après seconde, et avec un acharnement atroce, projetait la fine poussière sur le granit (GRACQ, Argol, 1938, p. 49).
II. — ASTRON., GÉOM. Unité d'angle égale à la soixantième partie de la minute (abrév. ``). Latitude: 3 degrés 53 minutes 0 seconde Sud. Longitude: 34 degrés 53 minutes 50 secondes Ouest de Paris (Voy. La Pérouse, t. 1, 1797, p. 64). On est convenu de partager cet angle en 60 parties, auxquelles on a donné le nom de minutes. Chacune de ces parties a également été partagée en 60 autres, nommées secondes (FLAMMARION, Astron. pop., 1880, p. 111).
Prononc. et Orth.:[]. PASSY 1914, BARBEAU-RODHE 1930: deux secondes []. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1636 « soixantième partie d'une minute d'heure » (MERSENNE, Harmonie universelle, livre 3, pp. 216-217); b) 1830 « temps très court » (LAMART., Harm., p. 419); 2. 1677 « soixantième partie d'une minute de degré (terme de géométrie et d'astronomie) » (MIEGE). Empr. au lat. médiév. [ minuta] secunda « seconde », propr. « [minute] qui vient au second rang », de minuta « minute », et du fém. de l'adj. du lat. class. secundus « second » (v. ce mot). Fréq. abs. littér.:3 617. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 4 380, b) 4 612; XXe s.: a) 5 067, b) 6 126.

1. seconde [s(ə)gɔ̃d] n. f. Second (II., C.).
————————
2. seconde [s(ə)gɔ̃d] n. f.
ÉTYM. 1671; du lat. minutum secundum « partie menue résultant de la seconde division de l'heure ou du degré ».
———
I
1 (Abrév. : s). Soixantième partie de la minute; unité fondamentale de temps égale à de jour sidéral, dans les systèmes C. G. S., M. T. S. et M. K. S., définie à partir de la période d'une radiation de césium 133. || « La seconde est la durée de 9 192 631 770 périodes de la radiation correspondant à la transition entre les deux niveaux hyperfins de l'état fondamental de l'atome de césium 133 » (13e Conf. gén. des Poids et Mesures, 1967). || Il y a 3 600 secondes dans une heure. || Division de la seconde. Tierce. || Instantané pris au 1/100 de seconde. || Épreuve sportive mesurée au cinquième, au dixième, au centième de seconde. || Vitesse par seconde (→ Onde, cit. 15). || Trois mètres seconde, par seconde. || Coucou (cit. 4) qui bat les secondes; aiguille des secondes d'un chronomètre (→ Régler, cit. 13).
1 Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! — Rapide avec sa voix
D'insecte, Maintenant dit : je suis Autrefois,
Et j'ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !
Baudelaire, les Fleurs du mal, « Spleen et Idéal », LXXXV.
Loc., techn. Arrêt, départ à la seconde : dispositif d'arrêt et de départ de l'aiguille des secondes pendant la mise à l'heure d'une montre.
Par métonymie. || Seconde sautante : aiguille des secondes.
2 Temps très bref. Instant. || Réfléchir quelques secondes (→ Imprudence, cit. 3). || Une seconde de plus il l'éventrait (cit. 4). || Ce fut l'affaire (cit. 30) d'une seconde. || Dans une seconde (→ Jamais, cit. 16), en une, en deux secondes (→ Gagner, cit. 65; métamorphoser, cit. 6; pied, cit. 27) : tout de suite, aussitôt, en un clin d'œil. || En une fraction de seconde (→ Rejoindre, cit. 9) : très rapidement. || À la seconde où… (→ Approche, cit. 6). || Jusqu'à la dernière seconde (→ Raccrocher, cit. 1). || Une seconde ! : attendez un instant. || Sans attendre une seconde : aussitôt.
2 Une seconde encore, et la barricade était prise.
Hugo, les Misérables, IV, XIV, III.
3 Enfin, sur de nouvelles instances, il dit qu'il voulait bien entrer une seconde. — Une seconde, mon vieux, pas plus, parce que, vous savez, j'ai à faire.
Courteline, Messieurs les ronds-de-cuir, 2e tableau, III.
4 Quinette pâlit, sourit, se donna l'air de l'homme qui comprend, avec une seconde de retard, une plaisanterie spirituelle.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. II, XVIII, p. 208.
———
II (1677). Géom. Unité d'angle égale au 1/60 de la minute, au 1/3 600 du degré (symb. "). || Cercle gradué en degrés, minutes et secondes.
COMP. Parsec.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Seconde B — est une série française de 104 épisodes de 26 minutes créée par Didier Albert et diffusée à partir du 1er mai 1993 sur France 2, actuellement rediffusée sur TF6 et Série Club. Sommaire 1 Synopsis 2 Information sur la série 3 …   Wikipédia en Français

  • seconde — Seconde. s. f. La soixantiéme partie d une minute. Pendule à secondes. leurs calculs sont conformes à une seconde prés …   Dictionnaire de l'Académie française

  • secondé — secondé, ée (se gon dé, dée) part. passé de seconder. •   Je me trompe, ou vos voeux par Esther secondés Obtiendront plus encor que vous ne de mandez, RAC. Esth. III, 2 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • secondé — Secondé, [second]ée. part …   Dictionnaire de l'Académie française

  • seconde — (se gon d ) s. f. 1°   La classe qui précède la rhétorique. Il est en seconde. Il fait sa seconde. Professer la seconde.    Ensemble des élèves qui font leur seconde.    Lieu où se fait cette classe. 2°   Terme de typographie. Épreuve d une… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SECONDE — n. f. Classe qui précède la première et qui précédait naguère la rhétorique. Un écolier qui est en seconde. Professer la seconde. Il se dit aussi de la Seconde classe d’un train, d’un tramway, d’un bateau, etc. Monter en seconde. Voyager en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • SECONDE — s. f. Il se dit de La classe qui précède la rhétorique. Un écolier qui est en seconde. Régent, professeur de seconde. Professer la seconde. Monter de troisième en seconde. SECONDE, se dit aussi de La soixantième partie d une minute d heure ou de… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Seconde — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Seconde », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Seconde, une unité de mesure du temps ;… …   Wikipédia en Français

  • seconde — second англ. [сэ/кэнд] seconda ит. [сэко/нда] seconde фр. [сэко/нд] secunda лат. [сэ/кунда] секунда …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • seconde — sekundė statusas T sritis automatika atitikmenys: angl. second vok. Sekunde, f rus. секунда, f pranc. seconde, f …   Automatikos terminų žodynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.